Cétacés de plus de 10 m de long

size-sperm-whale

Bien qu'il ne saute qu'exceptionnellement, le cachalot est très facilement identifiable par son souffle unique penché vers le côté et l'avant de l'animal - © SH / le Cercle Polaire

 

Cachalot

Sperm whale - Physeter macrocephalus

14 à 20m pour 34 à 47T (11 à 17 m chez la femelle)

grosse tête carrée souffle unique incliné vers l'avant et la gauche
• caudale triangulaire dressée lorsqu'il sonde • série de bosses dorsales sur le dernier 1/3 du corps
• dorsale réduite à une protubérance triangulaire • petites pectorales arrondies généralement plaquées contre le corps
• évent unique en boutonnière sur le côté gauche du museau • 17 à 25 paires de dents sur la mâchoire inférieure

souffle du cachalot vu de face

profil de surface du cachalot

 

Le cachalot est les plus grand des odontocètes. Il se nourrit principalement de céphalopodes qu'il capture à de très grandes profondeurs (jusqu'à 3000m). Après des plongées profondes pouvant durer jusqu'à 90 minutes, il se repose en surface pendant 5 à 15 minutes, parfois totalement immobile, avant de sonder à nouveau. Les femelles ne sondent pas plus de 40 minutes. Il n'est pas rare d'observer des individus immobiles en surface pendant plusieurs heures. La nage normale du cachalot est lente, de 3 à 4 noeuds, mais il peut faire des pointes à plus de 20 noeuds lorsqu'il est poursuivi. Les mâles adultes migrent tous les étés vers l'Antarctique, en groupes désordonnés, mais ne s'approchent pas de la banquise. Les vieux mâles reproducteurs sont souvent solitaires, alors que les jeunes mâles vivent en groupe de 3 à 6 animaux. Les femelles forment des groupes coordonnés de 10 à 20 individus qui restent toute l'année dans les eaux tropicales et tempérées.

 

répartition du cachalot dans l'hémisphère Sud

La maturité sexuelle est atteinte par la femelle vers 7 à 13 ans, lorsqu'elle mesurent 8,5 à 9 m alors que les mâles doivent mesurer 11 à 12 m de long, soit environ 18 ans, pour se reproduire. Les mises bas ont lieu en eau tropicale ou tempérée entre février et avril après une gestation de 14 à 16 mois. Les petits de 3,5 à 4,5 m pour 1 tonne à la naissance, sont allaités par leur mère pendant 19 à 42 mois, voire de manière sporadique jusqu'à 13 ans. Les femelles et leurs jeunes forment des nurseries qui sont visités pendant la période de reproduction par les mâles, le plus souvent solitaires. Dans ces nurseries, les femelles défendent les jeunes en adoptant une formation en marguerittes, les jeunes au centre, les femelles autour queue tournée vers l'extérieur pour repousser les prédateurs comme les orques ou les requins.

Le cachalot émet des clics sonars (0,1 à 30kHz) et des trains de clics répétitifs, ou codas (0,2 à 14kHz), qui ont une fonction de communication et de cohésion sociale. La fréquence régulière d'émission des clics, 1 clic par minute, permet un comptage bio-acoustique des individus.
Lors des plongées d'alimentation, les émissions sonores suivent un profil très spécifique : lors de la descente, l'animal émet des clics sonar très réguliers jusqu'à atteindre la profondeur où il recherche sa nourriture (prospection) ; dès qu'une proie est repérée, le cachalot émet des clics sonars sur un rythme de plus en plus élevé et de puissance croissante pour localiser précisément sa proie (le squeek) et la saisir ; dès qu'il ouvre la gueule, les émissions sonores s'arrêtent ; les clics sonar ne reprennent que lorsque le cachalot reprend sa prospection ou bien lors de la dernière phase de la remontée vers la surface, sans doute pour identifier la présence éventuelle d'obstacles, de prédateurs ou de congénères.

 

En savoir plus sur les vocalisations des cétacés :

Whale Acoustics

Centro Interdisciplinare di Bioacustica e Ricerche Ambientali


© Le Cercle Polaire 2014 - Tous droits réservé

logo-cnrs logo-unesco logo-api logoCNL access-logo242

ipev200