L’incroyable signature vocale des bébés otaries

Un système acoustique de reconnaissance individuelle permet aux otaries, de retour d’une pêche au large, d’identifier leur petit dans une bruyante colonie de centaines d’individus. Cette adaptation est une clé de survie en milieu austral.

 

 

L’océan Austral est soumis à de fortes variations saisonnières, tant au niveau des températures qu’au niveau de l’extension de la banquise. Ces forts contrastes océanographiques et climatiques ont largement modelé les comportements alimentaires et reproducteurs de la faune australe subantarctique et antarctique, qui se sont progressivement adaptées au fil des millénaires pour conquérir ce vaste domaine marin. Parce que les terres libres de glaces sont rares, oiseaux et mammifères de l’océan Austral, qui sont obligés de se reproduire à terre, se regroupent en immenses colonies sur les plages et les falaises des îles subantarctiques pour élever leurs petits. Bien souvent, les ressources alimentaires nécessaires au nourrissage des jeunes se trouvent loin des sites de reproduction et les adultes doivent s’absenter plusieurs jours pour aller pêcher. De retour à la colonie, qui peut compter plusieurs dizaines de milliers à plusieurs millions d’individus, la mère et son petit doivent faire face à un problème épineux : comment se retrouver au milieu de cette multitude de congénères ? (...)

Ecouter et regarder :

Cri d'une femelle
Jeune d'un 1 mois
Jeune de 3 mois
Jeune de 7 mois

Pour en savoir plus

• “The Pinnipeds : Seals, Sea Lions and Walruses », de M. Riedman. University of California Press, 1991
• “Long Term Vocal Recognition in The Northern Fur Seal”, de S. Insley. Nature, 406:404-405, 2000
• “Mother’s Voice Recognition by Seal Pups”, d’I. Charrier, N. Mathevon, et P. Jouventin. Nature, 412:873, 2001
• “Interannual Variation in The Post-Weaning Survival of Subantarctic Fur Seals : Influence of Pup Sex, Growth Rate, and Environmental Conditions”, de G. Beauplet, C. Barbraud, M. Chambellant et C. Guinet. Journal of Animal Ecology, 74: 1160-1172, 2005
• “Le contrôle vocal d’identité chez les otaries” d’I. Charrier. Pour la science, 2002: 103-105, janvier-avril 2002
• “Paroles animales” Sciences et Avenir hors-série, n° 131, juin-août 2002

François Lantz
Isabelle Charrier
Spécialiste de la communication acoustique des phoques et des otaries, cette chargée de recherche au CNRS travaille actuellement sur les colonies de morses du Svalbard. Elle est membre du comité d’experts du Cercle Polaire.
Laboratoire NAMC Neurobiologie de l’Apprentissage, de la Mémoire et de la Communication – Université Paris XI
Site internet d'Isabelle Charrier
Site internet de l'équipe de Bioacoustique de l'université d'Orsay

logo-cnrs logo-unesco logo-api logoCNL access-logo242

ipev200