Cétacés de plus de 10 m de long

size-southern-right-whale

La baleine australe est la seule baleine franche de l'hémisphère sud, où elle fréquente les eaux subantarctiques en été - © SH / le Cercle Polaire

 

Baleine (franche) australe

Southern right whale - Eubalaena australis

11 à 17 m pour 12 à 30 T (mâle plus petit de 1,5 m)

grandes pectorales en rame, presque entièrement blanches très petite dorsale en forme de bosse alongée
• petites callosités sur le museau • souffle dense et large de 3 m de haut
• caudale très échancrée, dressée quand elle sonde • dessin blanc sous la queue exposé lorsqu'elle sonde
• 270 à 400 paires de fanons gris sombres • 14 à 35 sillons gulaires de la gorge à l'ombilic

 

right-whale blow

right-whale dives

Comme toutes les baleines franches, la baleine australe a une nage lente, sa vitesse moyenne est de 2 noeuds et sa vitesse de pointe ne dépasse pas 5 noeuds. Elle souffle 5 ou 6 fois avant de sonder et reste immergée de 3 à 12 minutes, mais peut rester sous l'eau 50 minutes si elle est poursuivie. En plongée, elle reste près de la surface et ne descend pas en-dessous de 185 m de profondeur. Elle se nourrit de plancton, essentiellement des crustacées pélagiques, qu'elle filtre à travers ses fanons à mesure qu'elle se déplace gueule ouverte à travers le banc de plancton (mode d'alimentation "écrémeuse"). Très sociable, la baleine australe forme généralement de petits groupes de 2 ou 3 individus, pouvant compter jusqu'à 12 individus, voir 100 sur les sites d'alimentation très riches. Contrairement à la plupart des cétacés, les individus d'un même groupe soufflent en alternance.

 

southern-bottlenose Whale-Fr800Espèce migratrice, la baleine australe fréquente les eaux côtières tempérées chaudes et subtropicales de l'hémisphère sud pendant l'hiver austral, jusqu'à 20° de latitude sud le long des côtes occidentales de l'Amérique du Sud et de l'Afrique. En été, elle migre vers les eaux subantarctiques, jusqu'à 60° sud, mais approchent rarement les zones englacées.

La maturité sexuelle est atteinte à la taille de 15 m environ, soit le plus souvent à 9 ou 10 ans. Les accouplements, en fin d'automne, font souvent intervenir plusieurs mâles qui peuvent couvrir la même femelle, et durent une heure ou plus ; il semble que la compétition spermatique et la polyandrie soit une composante forte chez cette espèce dont les mâles ont les plus gros testicule du règne animal : 500 kilogrammes chaque. Tous les 2 à 4 ans, entre fin mai et mi-août, les femelles mettent au monde un baleineau de 4,5 à 6 m de long et pesant une tonne, qu'elles allaitent pendant un an. Les baleineaux sont élevés dans des nurseries dont les mâles adultes sont exclus.

Les callosités sur la tête sont caractéristiques de chaque individu et permettent leur identification.

La baleine australe émet des sons de basse fréquence (0,05 à O,5kHz) pratiquement inaudibles et des vocalisent audibles (2,2kHz maxi), mélange de vagissements et de mugissements sur les sites de reproduction essentiellement durant la parade. Son comportement de surface très acrobatique ne se limite pas aux seules parades, mâles et femelles étant capables de faire des séries de sauts verticaux (jusqu'à 10 de suite) de claquer la surface de leurs pectorales ou de la dorsale probablement dans un but de communication.

 


© Le Cercle Polaire 2014 - Tous droits réservé

logo-cnrs logo-unesco logo-api logoCNL access-logo242

ipev200