Cétacés de 4 à 10 m de long

size-pilot-whale

Les petites troupes familiales de globicéphale noir fréquentent les eaux subantarctiques jusqu'à la limite des glaces dérivantes - © SH / le Cercle Polaire

 

Globicéphale noir

Long finned pilot whale - Globicephala melas

mâle : 4 à 7,50 m pour 3 T - femelle : 3,8 à 5,70 m pour 2 à 2,5 T

dorsale très recourbée au 1/3 avant du corps tête ronde au front très bombé
• longues nageoires pectorales fines et coudées • bande claire de l'oeil jusqu'à la dorsale
• grande dorsale large et très recourbée, chez le mâle • zone claire sur le dos derrière la dorsale (selle claire)
• zone blanche en forme d'ancre sur le ventre et la gorge • 7 à 9 paires de grosse dents

 

globi dives

 

Le globicéphale noir forme de petites troupes familiales très organisées, comptant généralement plus de femelles que de mâles adultes. Ces groupes peuvent former des troupes temporaires de plusieurs centaines d'individus. Lorsqu'il fait surface, son souffle est puissant, visible par temps calme (1 m de haut très globuleux), et très bruyant. La queue est très arquée quand il sonde et la caudale à la découpe en forme d'acollade est parfois dressée au-dessus de la surface. S'il peut atteindre jusq'à 600m de profondeur avec des apnées durant jusqu'à 15 minutes, il plonge généralement dans la zone des 30 - 60 m où il reste une dizaine de minutes. Consommateur de céphalopodes et de poissons, il préfère les eaux profondes où il pêche essentiellement de nuit. Il se déplace lentement (4 noeuds) mais peut faire des pointes de 20 noeuds. Pendant les périodes de repos, on l'observe souvent en position de "spy-hopping", la tête pointant verticalement au-dessus de l'eau, ou frappant l'eau de sa queue, mais il reste le plus souvent immobile en laissant émerger son évent et sa large dorsale fortement courbée vers l'arrière.

 

long-finned pilot whale-Fr800Espèce de haute mer, le globicéphale noir a une répartition circumpolaire dans l'hémisphère sud mais est plus étroitement associé aux courants froids de Humbodt dans le Pacifique Est le long de l'Amérique du Sud, du Benguela dans l'Atlantique le long de l'Afrique du Sud et de la Namibie, et des Malouines. On l'observe depuis 14° sud jusqu'à 68° sud mais occupe essentiellement le domaine compris entre 30° sud et 60° sud. Il fréquente à l'occasion la limite des glaces dérivantes dans l'océan Austral.

Le rythme de reproduction de cette espèce est très lent avec un petit tous les 3 à 6 ans seulement. Après 12 à 16 mois de gestation, un nouveau-né de 1,75 à 2 m de long et pesant 75 à 80 kg est mis au monde et élevé par la mère aidée éventuellement par des femelles trop vieilles pour se reproduire (plus de 40 ans). Chez cette espèce, le dimorphisme ne se limite pas à une différence de taille. Comme chez tous les cétacés à dent, la femelle est de 10 à15 % plus petite que le mâle ; elle présente en outre une dorsale nettement plus petite et falciforme ainsi qu'un melon moins proéminent. A mesure qu'ils grandissent, les jeunes mâles voient la base de leur dorsale s'élargir et sa pointe se recourber vers l'arrière et le bas, phénomène accompagné par le gonflement du melon.

Le globicéphale noir émet une grande variété de sons : des clics sonars, des vagissements, meuglements, sifflements, grincements, ronflements, ronronnements, gazouillis et claquements qui servent à la communication et au maintien de la cohésion du groupe.

 

En apprendre plus sur les vocalisations des cétacés :

Centro Interdisciplinare di Bioacustica e Ricerche Ambientali
Whale Acoustics


© Le Cercle Polaire 2014 - Tous droits réservé

logo-cnrs logo-unesco logo-api logoCNL access-logo242

ipev200