Cétacés de moins de 4 m de long

Size-dusky-dolphin

Le lagénorhynque obscur est un dauphin subantarctique au corps robuste, noir dessus et blanc dessous, très grégaire et très acrobatique - © S. H. / le Cercle Polaire

 

Lagénorhynque obscur

Dusky dolphin - Lagenorhyncus obscurus

1,50 à 2,20 m pour 69 à 90 kg

Dos, bec et nageoires sombre et ventre et flancs clairs flamme blanchâtre sur le pédoncule caudal
• bande sombre partant du bec jusqu'aux pectorales passant par l'oeil • corps compact et haute dorsale à la pointe arrondie et bord de fuite clair
• fine ligne pâle entre le tronçon caudal et la dorsale • bec court au bout rond dans le prolongement du front
• nage rapide aux nombreux sauts très accrobatiques • très grégaire, avec des troupes de centaines d'animaux en été

 

dusky dolphin-Fr800Dauphin océanique des eaux subantarctique, le lagénorhynque obscur vit généralement en groupes de 6 à 20 individus durant l'hiver. Ces troupes hivernales se regroupent en été pour former des rassemblements de plusieurs centaines ou milliers d'individus dans les eaux côtières riches en nourriture. espèce très grégaire, le lagénorhynque obscur utilise de nombreux signaux visuels en surface pour communiquer et, en particulier, des séries de sauts très acrobatiques - sauts périlleux et sauts vrillés - qui sont reproduits par toute la troupe. Il se nourrit de petits poissons, de calmars, de krill et d'autres crustacés pélagiques qu'il pêche à des profondeurs dépassant 150 m. La chasse est souvent menée sur un mode coopératif par plusieurs individus de la troupe.

Le lagénorhynque obscur compte trois populations distinctes et géographiquement séparées par de grandes étendues d'océan : une population autour de la Nouvelle-Zélande et des îles subantarctiques et tempérées du Pacifique ouest ; une seconde au large de la côte ouest de l'Afrique du Sud et des îles du Prince Edouard et d'Amsterdam (possiblement aux Kerguelen et à Crozet) ; et une troisième en Amérique du Sud, depuis le Pérou jusqu'au nord de l'Argentine. Ces trois populations sont considérées comme des sous-espèces, avec des variations morphologiques et génétiques distincts. Le lagénorhinque obscur est également présent dans l'archipel Tristan da Cunha (île de Gough), mais on n'en connaît pas les caractéristiques génétiques.

Le mâle est légèrement plus grand que la femelle, avec une robe plus contrastée. La maturité sexuelle semble varier d'une population à l'autre, allant de 4 à 6 ans jusqu'à 7 à 10 ans selon les régions. Les femelles mettent bas un petit tous les 2 ou 3 ans après une gestation de 11 à 13 mois. Les mises bas on lieu entre août et octobre au large du Pérou, entre novembre et février en Nouvelle-Zélande et en été dans l'Atlantique occidental.

 


© Le Cercle Polaire 2014 - Tous droits réservé

logo-cnrs logo-unesco logo-api logoCNL access-logo242

ipev200