Antarctique, une destination pas comme les autres

50 000 estivants ont visité cette année le Grand Sud ! Concentré sur quelques sites de la péninsule et limité à quatre mois d'été, le tourisme austral en plein essor a de quoi inquiéter.Comment garantir un tourisme écoresponsable en Antarctique ?

Localisation de la Péninsule antarctiqueLe tourisme en Antarctique a débuté tardivement, à la fin des années 1950, lorsque l’Argentine et le Chili, deux des sept nations qui revendiquent des territoires en Antarctique, permirent à plus de 500 passagers payants de visiter les îles Shetland du Sud. Mais ce n’est que dans les années 1960 que le concept de croisière antarctique s’est développé, avec la mise en oeuvre par l’explorateur suédois Lars-Eric Lindblad d’un navire spécialisé, le Lindblad Explorer. L’activité touristique est restée à un niveau relativement modeste jusque dans les années 1980. À partir du début des années 1990, le nombre de touristes visitant l’Antarctique a pour la première fois atteint celui des chercheurs et logisticiens travaillant sur les différentes bases scientifiques. (...)

Pour en savoir plus

Ian Stirling
Yves Frenot
Spécialiste de la biodiversité des îles australes, il est Directeur de l'Institut polaire français Paul-Émile Victor et vice-président du Comité pour la protection de l’environnement du traité sur l’Antarctique, il est membre du comité d'experts du Cercle Polaire.
Site du laboratoire de l’auteur : http://ecobio.univ-rennes1.fr/page.php?15

logo-cnrs logo-unesco logo-api logoCNL access-logo242

ipev200