Janvier 2012

Le Cercle Polaire au pôle Sud géographique

Michel Rocard, Laurent Mayet, Christian de Marliave et Frederik Paulsen se sont rendus en Antarctique à bord du navire polaire l’Astrolabe parti de Hobart le 7 janvier 2012. Après une traversée de 7 jours, entravée par la présence anormale pour la saison, d’un champ de glaces de mer dérivantes, ils ont atteint la Terre Adélie où ils ont débarqués sur la banquise qui empêchait l’arrivée à quai du navire. Après une visite des installations logistiques et scientifiques de Dumont d’Urville, ils se sont envolés à bord d’un Twin Otter vers la base franco-italienne de Concordia. Le périple transantarctique du Cercle Polaire s’est poursuivi par la visite de la base russe Vostok en pleine effervescence avec les derniers mètres à forer pour atteindre le lac subglaciaire géant, la base italienne Mario Zucchelli, la base américaine McMurdo, la base américaine Scott-Amundsen située au pôle Sud géographique et enfin la base privée (Antarctic & Logistics Expeditions) Union Glacier depuis laquelle ils ont quitté l’Antarctique à bord d’un avion Ilyushin pour relier Punta Arenas dans le Grand Sud chilien. Ce voyage a été une occasion de mesurer sur le terrain l’investissement français en matière de coopération scientifique en milieu polaire et a contrario, l’insuffisance de la coopération entre les programmes antarctiques nationaux pour ce qui concerne la mise en partage des moyens logistiques. Triste constat : à l’heure des grandes organisations scientifiques internationales (Centre européen de recherche nucléaire, station spatiale internationale…), la coopération logistico-scientifique en terre de paix et de science est à l’évidence « gelée » par la défense aveugle des intérêts nationaux.

Lire l'actu “Le Cercle Polaire au pôle Sud
Voir la revue de presse

logo-cnrs logo-unesco logo-api logoCNL access-logo242

ipev200